Le mainframe au centre du cloud, du mobile et du social

J’ai eu la chance d’être invité à une conférence sur l’utilisation du Mainframe (notamment dans le Cloud, le Mobile, le Social et donc, aujourd’hui le Big Data) par le Directeur Mainframe et la Communication Manager d’IBM France il y a quelques semaines.

.

mainframe

Autant vous dire que je ne connaissais pas grand chose au Mainframe mais j’étais de toute façon attiré par les thématiques cloud, mobile et social. Je me suis donc rapidement renseigné sur le sujet. Le terme Mainframe désigne, selon Wikipédia :

  • Un principe d’architecture informatique où un ordinateur puissant centralise les données et les traitements d’un système d’information

  • Un ordinateur central fonctionnant selon ce modèle centralisé

Et dans la pratique, ça sert à quoi ? Beaucoup de services cloud et mobile, notamment des applications, sont gérées par du mainframe. Et, qui dit applications, dit forcément aujourd’hui social.

Tous les jours on utilise le mainframe sans le savoir : sur le site de sa banque en ligne, lorsqu’on réserve un billet sur le site d’un voyagiste, en utilisant ses applications sur mobile, etc…

Pourquoi tous ces services utilisent le mainframe ?

D’abord parce que la quantité de données à traiter peut-être colossale. Avoir l’idée d’une application révolutionnaire c’est bien, avoir les outils en interne pour traiter toutes ses données, c’est autre chose. Et c’est là tout l’intérêt : s’offrir un stockage et une puissance de calcul qu’on ne pourrait pas avoir en interne. Cette puissance de calcul est également utile pour analyser toute cette data.

Autre avantage : la sécurité. En effet, ces systèmes sont extrêmement robustes face aux attaques que l’on peut rencontrer sur Internet mais aussi, tout simplement, aux pannes.

Enfin, ils sont modulables à loisir, c’est-à-dire que je peux décider de louer plus d’espace selon mes besoins et montées en charge d’utilisateurs.

.

Saviez-vous que vous utilisiez le mainframe chaque jour ?