Innovation, tendances et prospective

Innovation, tendances et prospective 

unnamed

Non, rassurez-vous, je ne vais pas vous parler d’uberisation ^^ mais des technologies dont on entend beaucoup parler en ce moment et qui sont, selon leurs fabricants (et leurs équipes marketing), porteuses de progrès et d’espoirs pour le futur.

  1. Robotique
  2. Objets connectés (en acronyme anglais IOT)
  3. Réalité Virtuelle (VR)
  4. Réalité Augmentée (AR)
  5. Big Data
  6. Algorithmes
  7. Intelligence Artificielle (AI)

Qu’en est-il vraiment ? Que seront robotique, IOT, VR, AR et AI dans 20 ans et plus ? 

On peut s’en faire une idée en comparant Internet il y a 20 ans et ce qu’il est aujourd’hui.

Qu’était Internet il y a 20 ans ? Qu’allait-il changer dans le monde ? De quels espoirs était-il porteur ? 

  • Abolir les frontières
  • Communiquer instantanément avec le monde entier
  • Créer une encyclopédie universelle
  • Changer les paradigmes politiques
  • etc…

A quoi ressemble en fait Internet aujourd’hui :

Des marques, de la publicité et du sexe !

On peut donc raisonnablement envisager le futur suivant pour les différentes technologies citées plus haut :

(Non, il n’y aura toujours pas de voitures volantes ! Mais peut-être que vos achats sur Amazon seront livrés par drones ^^)

D’abord, ces technologies seront dominées par les groupes/marques : Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft, IBM, Tesla.

Mais il ne faudrait pas oublier les indéboulonnables multi-nationales Netflix, Airbnb, Uber, Coca-Cola, Total, McDo, etc… Bah oui, ce sont elles qui utilisent le plus la publicité.

  • Le sexe version sexbots ou version objets connectésSexbot and Adbot
  • Vos robots domestiques essaieront-ils de vous influencer à acheter tel ou tel produit au cours de vos conversations ? Vous espionneront-ils ?
  • Notre monde est déjà pavé de 4×3, imaginez la quantité de publicités que vous allez subir avec la réalité augmentée ou virtuelle. augmented-ad31
  • Qui dit publicité dit data, tracking (surveillance ?) et algorithmes. Bref, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous (ou votre porte-monnaie en bitcoin).
  • Des publicités sur tous vos écrans, personnalisées en fonction de votre humeur ou de votre état de santé.
  • Comment le grand public pourra se payer tous ces nouveaux objets rutilants de technologies tant vantés dans des publicités ? Il ne pourra pas ! À moins que ces nouveaux objets soit co-financés par…  de la publicité. Mais si, vous savez, un peu comme tous ces smartphones hors de prix que personnes ne peut se payer mais que tout le monde achète en « se ré-engageant pour 24 mois ». Ou bien ce fameux « si c’est gratuit, c’est vous le produit ».
  • Votre banque qui vous proposera des crédits à la consommation avec un faible taux d’intérêt mais qui vous transformeront en homme-sandwich 2.0 8.0

 

 

Au final, je pense qu’un bon aperçu de ce futur est Second Life.

Ceux qui ont joué à ce “jeu” (sorti en 2003) savent de quoi je parle. Un univers persistant de réalité virtuelle, havre de liberté et de libéralisme, envahi en quelques années par les marques, la publicité et le sexe. Voilà ce que donne la recherche d’image Google  “Advertising Second Life » :

secondlife
Je vous laisserai faire vous-même la recherche “sex second life” dont je ne peux décemment pas publier d’image ici…

Je vous laisserai également faire la recherche “brand second life”. En revanche voici un article très intéressant : “The perception of the brands in Second Life”  tiré d’une étude réalisée du 13 au 18 mars 2007 via l’interview de 1085 avatars.

Et l’Oculus rift arrive dans Second Life (voir d’autres vidéos)  :  

.

Parallèlement bien sûr, des innovations réellement utiles à la société/communauté seront développées (je pense notamment à tous les progrès qui pourront être réalisés en médecine).

Mon article est donc volontairement caricatural ; mais on sait que les grandes entreprises, qui disposent de suffisamment de puissance pour financer la recherche et le développement, finissent souvent par s’emparer des nouvelles technologies jusqu’à parfois les vider de leur substance.
Internet n’est déjà plus libre, c’est donc à nous de réfléchir au futur que l’on souhaite, et d’agir, dès maintenant, si l’on ne veut pas que le GPS intégré en réalité augmentée aux pare-brises de nos voitures affichent davantage de publicités (personnalisées pour nous faire profiter de réductions exclusives et géolocalisées évidemment ^^) que de routes et d’itinéraires.

Il serait également intéressant de réfléchir au futur de ces technologies du point de vue militaire mais c’est un autre sujet.

Et vous, quelles sont les technologies qui vous font le plus peur, ou bien au contraire, que vous pensez les plus susceptibles d’améliorer nos vies à tous ?

Sources :

Skynet - Google - Boston Dynamics

(Image source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Repliee_Q2.jpg  /  https://commons.wikimedia.org/wiki/File:HONDA_ASIMO.jpg  /  http://tumblr.unsplash.com/post/79818549243/download-by-wojtek-witkowski)

 

Du web à mon assiette : le cercle vertueux de l’économie locale et solidaire

Du web à mon assiette : le cercle vertueux de l’économie locale et solidaire

L’histoire commence avec l’envie de manger plus sainement et responsable, c’est-à-dire : Bio et local. Mon métier tournant autour d’Internet, j’ai évidemment commencé par rechercher sur le web une AMAP près de chez moi… C’est ainsi que j’ai découvert «le Jardin de la Voie Romaine ».

Cliquez pour accéder à leur page Facebook

« L’insertion professionnelle par le maraîchage

À travers la production de légumes biologiques, le Jardin de la Voie Romaine permet à des adultes de construire un projet personnel et de retrouver un emploi. Ce jardin d’insertion est porté par une association loi 1901. Il fait partie du Réseau Cocagne, qui compte plus de 120 jardins similaires en France. » (source: site du jardin de la Voie Romaine)

.

D’un point de vue personnel, je m’intéresse aux initiatives locales et solidaires visant à renforcer l’emploi et l’économie. Professionnellement, je m’intéresse notamment au concept de web-to-store (« Le web to store désigne l’ensemble des actions et dispositifs utilisés sur Internet pour amener le consommateur dans le point de vente physique » source) et à l’apport du mobile dans le commerce. Voilà donc comment est née l’idée de cet article.

Depuis juillet 2015, j’exerce mon activité de conseil, d’accompagnement et de formation en digital marketing et community management à Guigneville dans le Loiret. Ce qui est bien quand on habite dans la grande couronne (dans mon cas c’est tout comme) c’est que, pour ceux que quelques minutes de transport en plus ne rebutent pas, on peut habiter au calme de la campagne et travailler sur Paris. Et, pour moi, qui dit campagne, dit légumes bio et de saison.

.

Moins de 30 kilomètres séparent le lieu de production des légumes bio de mon assiette


Je n’aime pas perdre du temps quand je fais mes courses, aussi j’utilise l’application E.Leclerc Drive. Je passe ma commande sur smartphone et je récupère mes courses en magasin à Pithiviers). Gagner du temps grâce aux nouvelles technologies n’empêche pas de vouloir manger des légumes bio…

Mais je n’ai pas plus l’envie d’aller sur place chercher mes légumes. Aussi je les récupère chaque semaine sous forme de panier à « La Boulangerie du Sportif » également à Pithiviers (et à retrouver sur Google). Du coup, j’en profite toujours pour faire mon stock de pain puisque je suis sur place, que le patron est extraordinairement sympathique et qu’il fait du bon pain et de bonnes pâtisseries (et accessoirement de bons plats de la Guadeloupe, mais c’est une autre histoire ^^).

.

D’une pierre, trois coups : je récupère mes courses du Drive, mon panier de légumes bio et j’achète mon pain pour la semaine. Et parfois aussi un Pithiviers fondant.

Recette du Pithiviers fondant sur le site de la ville

.

Une économie locale, responsable et solidaire qui fait gagner tout le monde

Résumons :

  1. J’ai découvert le Jardin de la Voie Romaine sur le web. Mon adhésion s’est faite par correspondance.
  2. Le Jardin de la Voie Romaine permet à des personnes de s’insérer dans le monde du travail et/ou de retrouver un emploi à travers la production de légumes bios.
  3. Je récupère mon panier de légumes bios à La Boulangerie du Sportif et c’est là que j’achète mon pain.
  4. Chacun des intervenants contribue ainsi à faire vivre et connaître l’ensemble de cette économie locale via le bouche-à-oreille numérique (chacun des intervenants étant présent d’une manière ou d’une autre sur le web) et physique.

 

Bref, C’est gagnant / gagnant pour tout le monde  🙂

 

 

 

Découvrir le Réseau Cocagne : reseaucocagne.asso.fr

 

 

 

 

Keynote Google IO 2015

io15-hash-on-white-solid

Quelles ont été les nouveautés annoncées à la conférence Google I/O 2015 ?

Quelques chiffres autour des produits et services Google :

Search : +1 Milliard d’utilisateurs

Youtube : +1 Milliard d’utilisateurs

Maps : +1 Milliard d’utilisateurs

Gmail : 0,9 Milliard d’utilisateurs

Android : +1 Milliard d’utilisateurs

Chrome : +1 milliard d’utilisateurs

Voir le post de Noel Nguessan

 

Android M :

Android M

App permission : Meilleur contrôle des autorisations que l’on donne aux applis (géolocalisation, micro, caméra, etc…)

Chrome custom tabs : Lors d’un clic de lien dans une appli, un onglet Chrome apparait de manière fluide sans avoir à sortir de l’appli

App links : meilleur communication entre web et appli et entre applis. Exemple : un clic sur un lien d’appli sur le web ouvrira directement l’appli.

Mobile payments : De plus en plus de partenariats, une utilisation plus simple et sécurisée grâce à Fingerprint support

Fingerprint support : reconnaissance des empreintes digitales de l’utilisateur pour plus de simplicité et de sécurité. Tous les développpeurs pourront utiliser cette fonction dans leur appli

Power & charging : Nouvelle connectique. Optimisation du temps de chargement et de la durée de veille (x2)

 

Android Wear :

Aujourd’hui +4000 apps pour Android wear !!

Always on : Meilleur gestion des applis en arrière plan

Wrist gesture : De nouveaux mouvements font leur apparition. Exemple : tourner le poignet dans un sens pour avancer dans ses notifications ; dans l’autre sens pour revenir en arrière

Emoji recognition : Possibilité de dessiner des émojis qui sont reconnus automatiquement

Launcher : Lancement d’applis fréquemment utilisées ou recherche de contacts avec lesquels on communique le plus à partir d’un simple glisser sur l’écran plutôt que des listes interminables

Intégration de l’API GoogleMaps pour les développeurs d’applis

Objets connectés :

Brillo-OS-iot

Brillo, système d’exploitation dérivé d’Android pour les objets connectés

Weave-Language-iot

Weave, langage informatique pour l’internet des objets

 

Search :

Deep Neural Networks (machine learning) : permet de comprendre le contexte d’une recherche, de reconnaitre de mieux en mieux les images.

 

Google Now :

Now on Tap : réponse et action in app contextualisées, grâce au Deep Neural Networks

 

Google Photos :

Google-Photos-anim

Classement par jours, mois, années en pinçant l’écran

Reconnaissance et recherche intelligente de photos

Sauvegarder un nombre illimité de photos en HD jusqu’à 16 mega pixels

Partager une sélection de photos avec un lien, quelque soit le système de réception

 

Voir le post très complet d’Olivier Jobert pour en savoir plus

 

Google traduction :

Oral (traduction sous forme de conversation en temps réel entre 2 personnes)

Ecrit (reconaissance d’image-texte et traduction en temps réel sous forme de réalité augmentée)

 

Dans les pays émergeants :

Chrome plus rapide et moins gourmand

YouTube et Google Maps offline

 

Pour les développeurs :

Polymer 1.0

Firebase

 

Google Play :

Bénéfice de la personnalisation pour les utilisateurs et créateur d’apps

 

Computing, VR et AR :

1 million de Cardboard

JUMP : outil vidéo pour la réalité virtuelle 16 caméras

GoPro + JUMP + YouTube : écosystème pour la réalité virtuelle

Gopro-jump-YouTube

 

Google car :

1,6 millions de kilomètres parcourus

 

Project Loon :

Le projet Loon (des ballons atmosphériques comme antennes relaie) continue de se développer pour permettre à des zones reculées d’accéder au web

+ 100 jours dans les airs

10 Mbps de connectivité

Précision de 500m

Une zone de couverture x4

Partenariats avec des opérateurs locaux

▶ Lire l’article en anglais “You say you want a mobile revolution…” sur le blog officiel de Google

▶ Lire également cet article en anglais sur Medium, notamment à propos du futur de Google+ « Bradley Horowitz Says That Google Photos is Gmail for Your Images. And That Google Plus Is Not Dead. » Pour info, Bradley Horowitz est le Vice Président Google Photos and Streams de Google+

Extrait :

« OK, let me ask you — is Google Plus dead? »

« No, Google Plus is not dead. In fact, it’s got more signs of life than it’s had in some time. »

« It’s fair to say you’re about to see a huge shift in what Plus is becoming. It’s a shift in response to what users are telling us. »